Institut recherche jacquaire (IRJ)
ITINÉRAIRE CULTUREL EUROPÉEN

Une réussite malgré des erreurs historiques difficiles à corriger

En 1987, le Conseil de l'Europe a répondu favorablement à la demande de l'Espagne, datant de 1982, en désignant les chemins de Compostelle comme le "premier Itinéraire culturel européen", ajoutant une dimension européenne à ce pèlerinage médiéval espagnol. Cependant, en 1984, la Commission de la Culture du Conseil de l'Europe avait initialement proposé de choisir Compostelle comme un exemple parmi de nombreux pèlerinages médiévaux européens. Cette suggestion a été ignorée en faveur de la célébration de l'entrée de l'Espagne dans la communauté européenne démocratique.

Cette décision a donné une importance européenne à Compostelle au-delà de son contexte historique en tant que pèlerinage. Les objectifs du Conseil de l'Europe étaient doubles : satisfaire la demande de l'Espagne au moment de son adhésion à l'Europe démocratique et créer un projet culturel européen autour des pèlerinages médiévaux, Compostelle devenant ainsi un modèle.

Cette décision a abouti à une réussite pour Compostelle, mais elle a aussi malheureusement renforcé des erreurs historiques présentes dans les médias, suscitant de la déception. Toutefois, avec le 40e anniversaire en 2027, il est crucial d'espérer que ces erreurs puissent enfin être rectifiées.
En 1879, des ossements découverts dans la cathédrale de Compostelle sont attribués à l'apôtre Jacques et à ses disciples par les scientifiques consultés à ce sujet locaux. L'archevêque soumet au pape...

L'Institut européen des Itinéraires culturels 18/01/2017 Michel Thomas-Penette

Michel Thomas-Penette, premier directeur de l'Institut européen des itinéraires culturels, l'a défini comme un " Un service public européen et une agence technique ". Conscient de l'intérêt des travaux de Denise Péricard-Méa, il avait accepté en 2002 que l'Institut soit membre fondateur de la Fondation David Parou Saint-Jacques.
En juin 1984, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a recommandé au Conseil des Ministres de Recommande au Comité des Ministres, de s'inspirer de l'exemple du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle comme point de départ d'une action relative à d'autres itinéraires de pèlerinage :
Un souvenir du temps où la Fondation coopérait avec l'institut des Itinéraires culturels qui en était membre fondateur. En 2003, la Fondation a rédigé tous les articles relatifs à Compostelle du premier site de l'Institut.
Membre fondateur
Le logo du Conseil de l'Europe, utilisé comme balises, a transformé un chemin, symbole des pèlerinages médiévaux, en un entrelac de chemins contemporains de Compostelle. Respecter l'esprit de la...
Située au coeur de l'Europe, la Grande Région aurait-elle pu faire vibrer les imaginations et attirer des touristes ? Son dynamisme n'a pas suffi à convaincre. Elle a été privée de la publicité pour son patrimoine rural qu'elle pouvait attendre de la décision du Conseil de l'Europe prise en sa faveur en septembre 1987. Elle fut abandonnée au profit d'intérêts politiques plus importants.
Compostelle, pèlerinage espagnol, historiquement présent dans l'imaginaire européen, en déclin à la fin du XIXe siècle, est devenu au début du XXIe siècle, un pèlerinage mondial. Cet article survole un siècle d'histoire. Il donne des clés pour comprendre la décision prise par le Conseil de l'Europe en 1987.
2017 a été l'année du 30e anniversaire de la définition des Chemins de Compostelle comme premier Itinéraire culturel européen. Trois dates résument les trois étapes de la décision. Mais définir un logo pour un itinéraire qualifié de symbolique ouvrait la voie aux aménageurs pressés d'ouvrir des chemins prétendus historiques. Alors que seul un chemin marché par un pèlerin connu peut être qualifié d'historique.
Présentation de la recommandation de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe relative aux itinéraires européens de pèlerinage, adoptée le 28 juin 1984.
On dit souvent que les chemins de Compostelle ont joué un rôle important dans la construction de l'Europe médiévale. Que peuvent-ils apporter aujourd'hui ?