Institut recherche jacquaire (IRJ)

L'IRJ et le patrimoine Saint-Jacques


Rédigé par Fondation le 20 Mai 2022 modifié le 15 Juin 2024
Lu 62 fois

Dans le cadre de la recherche historique sur le pèlerinage à Compostelle, l'IRJ apporte une grande importance à la connaissance du patrimoine hérité des cultes et dévotions à l'apôtre Jacques. Ce patrimoine est unique en Europe. L'ambition de l'IRJ est de révéler les sources historiques et légendaires de son existence, de le faire connaître, de développer la recherche à son sujet, de promouvoir son animation.



Des actes politiques importants mais un suivi insuffisant

La reconnaissance des chemins de Compostelle comme Itinéraire Culturel Européen a induit un effort important pour mettre en place une continuité géographique de chemins contemporains. Elle a par contre eu un effet minime sur les recherches patrimoniales.
En France, la recherche de chemins s'est le plus souvent appuyée sur le patrimoine hérité des cultes à saint Jacques, généralement sans étude de leurs liens avec Compostelle. Les vestiges de ces cultes sont innombrables et tous ne sont pas sur les quatre chemins évoqués par le Guide du pèlerin.

La présentation du dossier français pour l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité a appelé l'attention sur 71 monuments dont les liens avec Composelle sont ténus voire inexistants. L'intérêt de cette inscription est très ténu pour l'IRJ.





 

La sauvegarde du patrimoine est plus importante que celle des chemins

Les chemins sont appelés à être modifiés en fonction des grands aménagements (industriels, commerciaux, moyens de transport) mais aussi par des initiatives locales privées ou publiques par exemple pour la mise en place d'aménagements pour les pèlerins (itinéraires, pistes cyclables, gîtes, lieux de repos). 

Le patrimoine, lui, bénéficie d'une grande stabilité et surtout il est accessible à des publics beaucoup plus nombreux.
Les habitants des lieux qui en possèdent ne sont-ils pas encore plus mal informés de son existence que les pèlerins ?

Mieux connu et présenté il peut être l'occasion de développer l'intérêt touristique en dehors des chemins contemporains de Compostelle. Par exemple en retrouvant les chemins d'anciens pèlerinages locaux. 

Proposition de l'IRJ

Nous avons hérité d'un patrimoine qu'il convient de mieux connaître et de sauvegarder. L'IRJ  développe des actions de recherche à caractère général, mais il ne peut avoir. la connaissance fine " du terrain ".
Il met ses capacités de communication à la disposition des " acteurs de terrain ", associations de pèlerins  et collectivités ou organismes possédant du patrimoine jacquaire pour
- faire connaître leurs réalisations dans le domaine du patrimoine jacquaire,
- donner des exemples d'actions de sauvegarde ou d'animation du patrimoine

- faire connaître les créations d'éléments de patrimoine nouveaux.  
Il leur propose de travailler de concert pour :
- développer la connaissance du patrimoine existant
- rechercher du patrimoine oublié et  le mettre en valeur
- soutenir leurs actions de sauvegarde du patrimoine en péril
- développer l'information sur leur patrimoine
- participer à des animations de ce patrimoine

 

Le site d'inventaire du patrimoine