Institut recherche jacquaire (IRJ)
Institut de Recherche Jacquaire (IRJ)

Identifier le Patrimoine jacquaire. Le voir comme des étoiles de la Voie lactée. Enrichir le Patrimoine mondial sur et hors les chemins.
Les pèlerins médiévaux vénéraient l’apôtre Jacques auteur de l'Épître. Au moment de la mort, il était le passeur des âmes.

L'ASSOCIATION JACQUAIRE DE ESTELLA, UN MODELE DEPUIS 60 ANS


Rédigé par Elvire Torguet le 18 Avril 2022 modifié le 23 Avril 2022

Les deux co-présidents et deux membres fondateurs de l’Institut de Recherche Jacquaire ont participé les 26 et 27 mars à la célébration de 60 années d'existence de l’association jacquaire de Estella Lizarra, Communauté forale de Navarre, créée officiellement le 27 mars 1962.



Pionnière en Espagne

« La Asociación de Amigos del Camino de Santiago y Centro de Estudios Compostelanos » de Estella Lizarra, fut la première association d'Espagne. La Société Française des Amis de Saint-Jacques de Compostelle (SFASJC) avait, elle, été fondée en 1951. Par sa situation sur le Camino Francés, l’association de Estella s'occupa, dès son origine, des pèlerins de passage, à côté d’activités culturelles, ce que la SFASJC ne fit que bien des années plus tard.
Ces deux associations pionnières, ont eu des relations très suivies car elles furent longtemps les seules. Il fallut attendre les années 1980 pour que d'autres associations jacquaires soient créées. N’est-ce pas Estella qui a inspiré René de La Cote Messelière, devenu président de la SFASJC en 1978 de créer en France un Centre d'Etudes Compostellanes ?

Un peu d'histoire

Estella Lizarra, petite ville de 14000 habitants aujourd'hui, a été créée à côté du village de Lizarra sur l'autre rive de la rivière Ega, un affluent de l'Ebre. En 1090 Sancho Ramirez, roi d'Aragon et de Navarre décida de développer Estella et de susciter un repeuplement afin d'implanter dans la cité des commerçants, des hommes libres et des ecclésiastiques. 
Pour cela il favorisa l’immigration en décrétant « un fuero » (une charte qui accorde des privilèges. Sa situation géographique attira vite des commerçants, principalement des « Francos » et des Juifs, venant de la grande Aquitaine, comme l’ont montré les récentes fouilles et études des églises et cimetières. Estella atteint son apogée au XIIIe siècle. Six hôpitaux sont attestés au XIVe siècle.  Son patrimoine d'art roman est très riche, encore aujourd'hui, avec 16 églises et couvents.

Estella jouit d'une excellente réputation grâce au livre V du Codex Calixtinus, (Guide du Pèlerin), attribué à Aimery Picaud. On la rappelle volontiers sur les plaques des fontaines et places de la ville moderne : « le pain est bon, le vin excellent, la viande et le poisson abondants, et qui regorge de tous délices. » 

Les célébrations

L'accueil reçu des Amigos del Camino de Santiago de Estella Lizarra fut tout à fait digne d'une telle réputation. L'organisation de marches quotidiennes et un cycle de films, ayant pour thème le Chemin, avaient rendu toute la semaine commémorative.
Toute la population fut concernée par les marches. Les adultes, les séniors, les collégiens et lycéens et enfin les élèves du primaire ont marché tour à tour, accompagnés par les membres de l'association. 

Estella, 26 mars 2022. Buffet du repas fraternel !
Estella, 26 mars 2022. Buffet du repas fraternel !

C'est ainsi que, le samedi 26 mars, par un temps radieux, les représentants du Bureau de l’IRJ ont marché, symboliquement, de Villatuerta à Estella (4km) avec tous les représentants des associations navarraises et leurs invités dont l'association des Pyrénées Atlantiques.
Puis une visite guidée et passionnante de la ville et de ses églises a eu lieu, ponctuée de rendez-vous inattendus avec des groupes de danses folkloriques.

Une "Comida de hermandad" (repas fraternel) a clôturé la belle matinée. Et quel repas!  On a tenu à ne pas faire mentir Aymery Picaud!

Le lendemain, dimanche 27, jour exact du 60e anniversaire, la solennité a dominé les cérémonies. Monseigneur l'Evêque de Navarre a célébré une messe en l'église San Pedro à la mémoire des défunts de l'association, en présence des autorités civiles et militaires. La doyenne des associations jacquaires, la SFASJ, était représentée par son président. Après quoi toute l'assemblée a suivi, sous le soleil, un groupe de danseurs navarrais qui, tout en exécutant des danses, nous ont conduits à travers la ville en une "marche civique" qui s'est terminée à l'espace culturel "Los LLanos".
Là, des hommages ont été rendus aux fondateurs de cette association et aux trois présidents qui ont couvert ces soixante années. Et surtout Francisco Beruete, le président fondateur, resté 30 ans en fonction, une figure du renouveau du Chemin de Saint-Jacques au XXe siècle et un précurseur en matière d’animation culturelle de son association.

Un dynamisme jacquaire et culturel qui ne se dément pas.

Cette association est vraiment impressionnante par ses nombreuses activités.  Depuis 1962, elle accueille les pèlerins dans son gîte, aujourd'hui de 80 places, avec des hospitaliers bénévoles.  Elle programme des activités culturelles si importantes et d'un tel niveau qu'elle est devenue, de fait, le premier partenaire culturel de la municipalité.  Elle organise des journées sur les Chemins de Saint-Jacques au mois de mai, une semaine d'Etudes Médiévales en juillet, une semaine d'Etudes Séfarades en septembre et une semaine de musique médiévale.  C'est d'ailleurs au titre de la culture qu'elle avait invité les présidents de l'Institut de Recherche Jacquaire.

Ce prestigieux passé intimide un peu le président actuel, Maxi Ruiz de Larramendi élu en 2020. Mais avec l'équipe qu'il a et son enthousiasme, nous ne doutons pas que l'association de Estella continue à rayonner 60 ans de plus.

Aussi lui avons-nous tous souhaité ¡ULTREIA ET SUSEIA!
Elvire Torguet