Institut recherche jacquaire (IRJ)

Jean-Paul II pèlerin et la mémoire historique


Rédigé par le 11 Novembre 2015 modifié le 2 Février 2024
Lu 36 fois



Jean-Paul II pèlerin

Pèlerin de Compostelle en 1982
Pèlerin de Compostelle en 1982

Chacun se souvient du discours prononcé par le pape Jean-Paul II en novembre 1982 à Compostelle  et de son appel à l'Europe pour qu'elle retrouve ses racines chrétiennes. Ce moment fort a montré l'intérêt de ce pape pour  la mémoire historique, indispensable à la compréhension de l'évolution culturelle des sociétés et de l'Europe. La dimension politique de ce discours n'a sans doute pas été sans influence sur le Conseil de l'Europe dans l'élaboration de sa réflexion ayant conduit à la définition de l'Itinéraire culturel européen au profit de l'Espagne.


Jean Paul II, La foi et la raison

Ce discours se rattache à la grande préoccupation philosophique de ce pape, les rapports entre Foi et Raison, objet d'un de ses livres ou autrement dit les relations entre l'Eglise et le monde scientifique.
L'extrait suivant de son discours au symposium ... est très significatif à cet égard :
Ce lien [ entre Eglise et Université] nous conduit directement au cœur de l'Europe, là où sa civilisation est arrivée à s'exprimer dans l'une de ses institutions les plus emblématiques. Nous sommes aux XIII et XIV siècles, à l'époque où prend forme l'"humanisme" comme synthèse très heureuse entre le savoir théologique, le savoir philosophique et les autres sciences. Synthèse impensable sans le christianisme et donc sans l'œuvre séculaire d'évangélisation accomplie par l'Eglise dans la rencontre avec les multiples réalités ethniques et culturelles du continent. Cette mémoire  historique est indispensable pour fonder la perspective culturelle de l'Europe d'aujourd'hui et de demain, à la construction de laquelle l'Université est appelée à jouer un rôle irremplaçable. De même que la nouvelle Europe ne peut se projeter dans l'avenir sans puiser à ses racines, ainsi, il en est de même pour l'Université. En effet, celle-ci est par excellence le lieu de recherche de la vérité, d'une analyse attentive des phénomènes dans la recherche constante de synthèses toujours plus complètes et fécondes. Et de même que l'Europe ne peut se réduire à un marché, ainsi, l'Université, tout en devant s'insérer dans le tissu social et économique, ne peut être asservie à ses exigences, sous peine d'égarer sa nature, qui demeure principalement culturelle.
à compléter ...
L'utilisation politique de Compostelle est indéniable.
Ce pèlerinage a probablement amplifié l'utilisation politique contemporaine du mythe de Compostelle. Le succès de Compostelle est en passe d'occulter la mémoire des dévotions à saint Jacques en France et de faire oublier notre patrimoine national.

N'oublions pas non plus que devenus chemins de tolérance, les chemins de Saint-Jacques (Matamore) ont, dans l'histoire, conduit à l'Inquisition en Espagne et à l'expulsion des Juifs ... ni que des seigneurs chrétiens se sont parfois associés aux Sarrasins pour se battre entre eux.

Cet article ouvre une réflexion. Après que la Fondation ait rappelé ce pèlerinage, l'IRJ invite les lecteurs de ce site à poursuivre cette réflexion et à envoyer leurs contributions à cette adresse :
recherche@institut-irj.fr


 


Pour approfondir