Institut recherche jacquaire (IRJ)

Institut de Recherche Jacquaire (IRJ)


Identifier le Patrimoine jacquaire. Le voir comme des étoiles de la Voie lactée. Enrichir le Patrimoine mondial sur et hors les chemins.
Les pèlerins médiévaux vénéraient l’apôtre Jacques auteur de Épître. Au moment de la mort, il était le passeur des âmes.
LE PATRIMOINE SAINT-JACQUES

Faire connaître la singularité et l'importance de ce patrimoine historique, littéraire, musical et artistique .

L'Europe possède un très riche patrimoine lié aux légendes de l'apôtre Jacques, de Charlemagne et Compostelle.
Ce patrimoine est en grande partie méconnu dans son originalité et son unité faute que son histoire soit racontée. Pour de nombreux éléments elle est réduite à l'affirmation qu'ils sont des balises sur les chemins et que " les pèlerins passaient par là ".

La majorité du patrimoine jacquaire est lié à des cultes locaux ou à des dévotions personnelles. Mais la vision de ce patrimoine a été déformée. La plupart des gestionnaires ne savent plus le présenter qu'en fonction de Compostelle.

Ce sont les décisions politiques du Conseil de l'Europe et de l'Unesco qui ont fait oublier le patrimoine hérité des cultes et dévotions rendus à saint Jacques dans toute l'Europe en dehors Compostelle. Connu seulement des experts il est souvent négligé.

L'ambition de l'Institut de Recherche Jacquaire est de concrétiser l'objectif fixé par le Conseil de l'Europe le 23 octobre 1987 à Compostelle :

" Lancer des programmes d'animation culturelle afin de redécouvrir le patrimoine historique, littéraire, musical et artistique créé par les pèlerinages à Saint-Jacques de Compostelle."

Le patrimoine jacquaire en France - 29/03/2009

Une inscription faite n'importe comment qui a néanmoins eu des retombées positives pour certains lieux  
1 2 3 4