Institut recherche jacquaire (IRJ)

Institut de Recherche Jacquaire (IRJ)


Identifier le Patrimoine jacquaire. Le voir comme des étoiles de la Voie lactée. Enrichir le Patrimoine mondial sur et hors les chemins.
Les pèlerins médiévaux vénéraient l’apôtre Jacques auteur de l'Épître. Au moment de la mort, il était le passeur des âmes.
CHEMINS DE COMPOSTELLE ET POLITIQUE
Lieu de dévotion, le sanctuaire de Compostelle n'a pas échappé à une exploitation politique au cours des siècles.
Le XXe en offre trois exemples, la relance du pèlerinage par le gouvernement du général Franco, amorcée dès 1948, intensifiée à partir de l'année sainte 1965, la désignation des Chemins de Compostelle comme Itinéraire Culturel Européen par le Conseil de l'Europe en 1987 et enfin, leur inscription sur la liste du Patrimoine mondial en 1993 pour l'Espagne et 1998 pour la France.

L'Itinéraire culturel européen

En 1987, le Conseil de l'Europe a donné une suite favorable à une demande formulée par l'Espagne en 1982. Elle a désigné les chemins de Compostelle " premier Itinéraire culturel européen ". Ce chapitre du site a été ouvert pour marquer le 30e anniversaire de cette décision prise pour des raisons politiques. Le but du Conseil de l'Europe était double, satisfaire une demande de l'Espagne au moment où elle rejoignait les démocraties engagées dans la construction européenne et doter l'Europe d'un projet culturel sur le thème des pèlerinages médiévaux dont Compostelle devenait un modèle. Pour cela, il s'est s'appuyé sur des hypothèses d'érudits auxquelles il a donné une valeur historique qu'elles n'avaient pas et n'a pas suivi les recommandations formulées dès 1984 par sa commission de la Culture. Qui plus est en proposant un logo, il a transformé un itinéraire symbolique en un itinéraire géographique indéfinissable.

Les chemins de Compostelle 1er Itinéraire culturel européen ? - 26/01/2017

Située au coeur de l'Europe, la Grande Région aurait-elle pu faire vibrer les imaginations et attirer des touristes ? Son dynamisme n'a pas suffi à convaincre. Elle a été privée de la publicité pour son patrimoine rural qu'elle pouvait attendre de la décision du Conseil de l'Europe prise en sa faveur en septembre 1987. Elle fut abandonnée au profit d'intérêts politiques plus importants.  

A Strasbourg, une étape vers l'itinéraire culturel - 23/01/2017

En juin 1984, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a recommandé au Conseil des Ministres de Recommande au Comité des Ministres, de s'inspirer de l'exemple du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle comme point de départ d'une action relative à d'autres itinéraires de pèlerinage :  

L'Institut européen des Itinéraires culturels - 18/01/2017

Michel Thomas-Penette, premier directeur de l'Institut européen des itinéraires culturels, l'a défini comme un " Un service public européen et une agence technique ". Conscient de l'intérêt des travaux de Denise Péricard-Méa, il avait accepté en 2002 que l'Institut soit membre fondateur de la Fondation David Parou Saint-Jacques.  

L'inscription au Patrimoine mondial des Chemins en France

En 1993, l'Unesco a inscrit au Patrimoine Mondial la totalité du Camino francés et plus de 1800 monuments ou sites en Espagne.
En l'absence d'un chemin historique défini sur son territoire, une telle inscription n'était pas possible pour la France. Mais, en 1997, elle a pu
profiter d'une conjoncture favorable dans ses relations avec l'Unesco qui a accepté un dossier ne présentant les chemins de Compostelle que dans son titre et dans 7 tronçons du GR 65, tracé à partir des années 1970. Rien d'historiquement attesté donc pour les chemins. Le dossier présentait en outre 71 monuments ou ensembles immobiliers français présentés comme des jalons sur des chemins historiques ou des témoins de fonctions liées aux pèlerinages et pas uniquement en lien avec Compostelle. L'Unesco a accepté cet ensemble disparate sous le nom du titre du dossier. C'est ainsi qu'en 1998 ont été inscrits Les Chemins de Compostelle en France, Bien du Patrimoine mondial considéré dès l'origine comme ingérable car selon un acteur de cette aventure " on ne gère pas un mythe ".
Cette décision politique favorable à la France a eu un inconvénient majeur quand est apparue la nécessité d'appliquer les critères de gestion de l'Unesco pour les monuments, inapplicables aux chemins.

La VUE étant acquise, 2018 fête l'anniversaire du Bien 868 - 11/09/2018

2018 invite à entrer dans la complexité de l'inscription des chemins de Compostelle en France au Patrimoine mondial, à en mesurer les bénéfices, à identifier les risques et à préparer l'avenir.  

Mise en tourisme de Compostelle en Quercy - 26/06/2018

Figeac est citée deux fois au Patrimoine mondial, au titre des Chemins de Compostelle en France. Les descriptions les plus récentes des biens où la ville apparaît manifestent une exploitation judicieuse de cette inscription au profit du tourisme en Quercy.  

71 + 7 = 1 L'équation de la Fondation - 25/06/2018

Denise Péricard-Méa et Louis Mollaret ont publié au début de l'année 2009 une étude de l'inscription des Chemins de Compostelle en France complétée de propositions pour enrichir la présentation de ce Bien au public. Ces propositions ont été utilisées en partie, surtout à partir de 2013, sans citation de cet ouvrage. Le présent article présente ses principaux apports.  

Menaces et viols sur les chemins du Patrimoine mondial - 15/04/2018

Un document de l'Unesco et un texte littéraire éclairent chacun à leur manière la question de l'inscription des chemins de Compostelle en France au Patrimoine mondial.  

Compostelle et la Mémoire du monde - 26/12/2017

Une nouvelle attention de l'Unesco pour le patrimoine relatif au pèlerinage à Compostelle, l'inscription du Codex calixtinus au Registre de la mémoire du monde.  

Les critères de Valeur Universelle Exceptionnelle - 25/12/2017

Pour être reconnu possédant une Valeur Universelle Exceptionnelle, un Bien inscrit au Patrimoine mondial doit répondre à un au moins d'une liste de 10 critères. Cet article présente cette liste définie en 2005.  

La Valeur Universelle Exceptionnelle des chemins de Compostelle en France - 23/12/2017

L'adoption par l'Unesco en juillet 2017 de la déclaration de Valeur Universelle Exceptionnelle des Chemins de Compostelle en France a été peu relevée par les Médias. Franchir cette étape ne s'est pas fait sans mettre en oeuvre de nombreux moyens humains et financiers. Nous avions analysé l'inscription au patrimoine mondial des chemins. Voici des précisions sur les deux éléments de son titre, les " Chemins de Compostelle en France " et leur " Valeur Universelle Exceptionnelle " VUE  

Patrimoine mondial. Quoi de neuf ? La Valeur Universelle Exceptionnelle, VUE ! - 23/12/2017

L'adoption par l'Unesco enoctobre 2017 de la déclaration de Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) des Chemins de Compostelle en France a été peu relevée par les Médias. C'est pourtant une étape importante, compte tenu du temps passé et des moyens consacrés pour l'obtenir. Nous avions analysé l'inscription. Cet article présente les nouveautés de cette déclaration.  

Compostelle en quatre temps - 20/09/2015

Pourquoi revenir encore sur le Patrimoine mondial ?
Pour combattre les idées fausses imprégnées dans les esprits par l'inscription des chemins. Pour ouvrir de nouvelles perspectives. Quatre temps rappellent les étapes qui nous séparent de l'inscription. Elles montrent un entêtement à l'issue incertaine et inquiétante. Un 5e temps présente le rêve de la reconnaissance d'un véritable Patrimoine mondial.  

Gouvernance des chemins de Compostelle (2), nos propositions - 02/02/2015

Cet article est le second d'une mise à jour de l'article publié le 27 janvier 2014 , scindé en deux parties.
Il fait suite à la présentation des efforts entrepris en vue de satisfaire les exigences de l'UNESCO pour le maintien de l'inscription des chemins de Compostelle en France au Patrimoine mondial. Ces efforts sont d'autant plus inutiles qu'ils ne corrigent pas les erreurs du premier dossier. Nous en concluons qu'il faut abandonner l'inscription au Patrimoine mondial. Les organismes qui ont fait leur fond de commerce de ce dossier n'oseront pas le proposer. Il n'y a rien à attendre du ministère de la Culture.
Nous avançons donc ici des idées pour la maintenir en respectant l'Histoire.  
1 2

Après l'inscription des chemins, gérer des monuments

L'artifice toléré en 1998 a offert une grande satisfaction. Mais il a eu une contrepartie. L'unesco impose des règles pour la gestion des monuments. L'unesco a imposé la gestion des 71 monuments sous la menace de désinscription des chemins ou de report de la Déclaration de leur Valeur Universelle Exceptionnelle.
Il a fallu attendre 2013 pour que le ministère de la Culture mette en place une organisation pour prendre les mesures souhaitées par l'Unesco en faveur des monuments. Pour maintenir l'ambiguïté la gestion de ces mesures a été confiée à une association de coopération entre les régions du Sud-Ouest " pour la promotion touristique des chemins de Compostelle ". Renommée " Agence des Chemins de Compostelle ", cette agence publique a conservé un statut d'association, lui permettant d'être considérée comme une association de pèlerins parmi les associations jacquaires. Ceci permet de maintenir la confusion inconsciemment installée dès l'origine. Les pèlerins s'intéressent aux chemins, le gestionnaire aux monuments.